Waste Robotics – L’Actualité de l’industrie

2018-09-10T12:14:25+00:00 10 septembre 2018|

Voici le Waste Robotics – L’actualité de l’industrie présentant les nouvelles importantes de la semaine dans le secteur des matières résiduelles et du recyclage. Cette semaine, les Villes et les municipalités cherchent de nouveaux moyens d’améliorer leur gestion des matières résiduelles et organiques, et de préserver leurs centres de tri malgré les défis rencontrés. Le gaspillage alimentaire fait aussi la manchette.

 

Le recyclage stagne, mais la récupération des matières organiques progresse

4 septembre 2018 –  Le taux de récupération des matières recyclables est demeuré stable à tout près de 60 %, en 2017, dans l’agglomération de Montréal. Le taux de récupération des matières organiques a quant à lui grimpé à 23 %, selon un bilan rendu public mardi. La collecte des matières recyclables a permis de détourner de l’élimination environ 163 400 tonnes de déchets sur le territoire de l’agglomération, en baisse de 1,1 % par rapport à 2016, a indiqué la Ville dans son bilan. Le taux de récupération s’est ainsi établi à 60,5 %, à moins de 10 points de pourcentage de l’objectif gouvernemental de 70 %.Quelque 85 000 tonnes de matières organiques (ou alimentaires) ont été récupérées l’an dernier. C’est une hausse de 19 % par rapport à 2016. Le taux de récupération de 23 % est cependant loin de l’objectif de 60 %.

Lire plus sur Radio-Canada

 

Du compostage dans Charlevoix-Est… mais sans bac brun

4 septembre 2018 –  L’enfouissement des matières organiques sera totalement interdit par le gouvernement du Québec en 2020. Il reste donc peu de temps à la MRC de Charlevoix-Est pour s’y conformer. Elle songe à une nouvelle technologie pour effectuer du compostage, mais sans utiliser de bacs bruns. Alors que le compostage fait partie des habitudes des résidents de l’Ouest dans Charlevoix depuis plus de dix ans, ce n’est qu’en 2019 qu’il pourrait être introduit dans l’Est. La MRC planche sur un projet-pilote qui ne nécessiterait aucun bac brun. Une première au Québec. «On n’a pas à acheter des bacs bruns donc pour la MRC, ça représente près de 300 000$. On évite d’avoir un troisième camion ou un circuit de camions. On est audacieux», est d’avis le préfet de la MRC de Charlevoix-Est, Sylvain Tremblay.

Lire plus sur TVA Nouvelles

 

Gaspillage alimentaire : le grand déballage

6 septembre 2018 –  Vous vous êtes déjà demandé ce que devenaient les invendus alimentaires des grandes surfaces ? Bonne nouvelle : les choses ont radicalement progressé en l’espace de deux ans. Une loi oblige désormais les distributeurs à donner leurs stocks plutôt que de les détruire. Mais il reste du chemin à parcourir…Chaque semaine retrouvez des solutions innovantes et utiles qui contribuent à la valorisation des ressources, meilleure gestion des déchets… pour une planète plus responsable. 2,3 millions de tonnes. C’est le volume de denrées alimentaires qui sont retirées des rayons des supermarchés chaque année en France. En cause : l’imminence de la fameuse date limite de consommation (DLC), qui empêche les distributeurs de commercialiser ces produits, pourtant encore tout à fait comestibles.

Lire plus sur Le Parisien

 

Réduire, réutiliser, repenser : Comment pouvons-nous améliorer le taux de recyclage à Ottawa?

10 septembre 2018 – Un bras de poupée coupé, des lumières de Noël, même un évier de cuisine. Aucun d’entre eux n’est recyclable, mais ils tous ont été jetés dans les bacs bleus à Ottawa. Cascades Récupération, l’entreprise qui traite le recyclage de la Ville, croit que nous pouvons faire mieux. « Vous pouvez consulter le site Web de la Ville d’Ottawa sur le recyclage et découvrir exactement ce qui est récupérable, et ce qui n’est pas sur cette liste, ça ne sert à rien de l’envoyer ici parce qu’il va finir dans un site d’enfouissement », a déclaré Dan Stone, directeur général du site de recyclage. Le problème, selon les gens qui travaillent l’industrie, c’est que la plupart des résidents ne prennent pas la peine de le faire. « Il y a encore une grande confusion quant à ce qui peut être recyclé », a déclaré Duncan Bury de Waste Watch Ottawa.

Lire plus sur Radio Canada

 

Longueuil versera 5 millions $ pour sauver la collecte sélective

7 septembre 2018 – Après Montréal, l’agglomération de Longueuil va venir en aide à son centre de tri pour éviter sa fermeture. Elle va verser près de 5 millions de dollars au gestionnaire du site, la compagnie de recyclage de papiers MD, pour qu’il continue de l’exploiter jusqu’en 2021. Longueuil et les autres villes de l’agglomération souhaitent ainsi éviter la fermeture du centre de tri de Saint-Hubert et s’assurer que les matières recyclées ne se retrouvent pas à l’enfouissement.Après avoir refusé la demande d’aide dans un premier temps et analysé différentes solutions de rechange, les maires de l’agglomération se sont finalement résignés à rouvrir le contrat qui les liait au gestionnaire du centre de tri et à lui verser près de 5 millions de dollars de plus d’ici trois ans pour compenser les pertes engendrées par la crise dans le secteur du recyclage.

Lire plus sur Radio-Canada

 

D’autres arrondissements subventionnent les couches réutilisables

4 septembre 2018 – Deux autres arrondissements montréalais, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, s’apprêtent à rembourser des couches lavables aux parents de nouveau-nés. Mais le programme qu’ont adopté mardi soir les élus de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce s’étendra aussi aux serviettes sanitaires réutilisables et aux autres produits d’hygiène féminine durables.D’une durée prévue de deux ans, ce projet-pilote vise à encourager les familles à réduire l’impact de leur consommation de produits d’hygiène personnelle sur l’environnement, indique un communiqué de l’arrondissement.Le programme, qui doit débuter à la mi-octobre, est doté d’un budget annuel de 30 000 $.

Lire plus sur Radio-Canada

Contactez-nous
close slider